Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Histoire

Histoire

Martelange (luxembourgeois: Marteleng1/Mârtelengen2/Maartel3, allemand: Martelingen, wallon: Måtlindje) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans le Pays d'Arlon et dans la province de Luxembourg, ainsi qu’une localité où siège son administration.

Le village est connu pour la route nationale 4 qui le traverse et fait office de frontière avec le Grand-Duché de Luxembourg. Le long de celle-ci, côté luxembourgeois, se trouvent bon nombre de station services qui sont la caractéristique de l'endroit, bien qu'elles se trouvent donc sur le territoire de Rombach, le village luxembourgeois jouxtant Martelange et avec lequel elle forme un continuum bâti.

Le village est le théâtre, en août 1967, de la catastrophe de Martelange qui fait 22 morts et 47 blessés.

La commune ne compte pas de section, hormis Martelange qui est aussi le centre administratif de la commune du même nom. Néanmoins, les villages de Grumelange et Radelange ainsi que les hameaux de La Folie, Neuperlé et La Roche Percée font partie de la commune.

Mai 1940 

 

Le 10 mai 1940 (pendant la Seconde Guerre mondiale) débute la campagne des 18 jours, qui voit notamment les Allemands envahir le Grand Duché de Luxembourg et la Belgique. Leurs troupes de la 1re Panzerdivision, qui viennent de traverser le Luxembourg tôt dans la matinée, franchissent la frontière à Martelange à 7 h 45, où se trouve la 4e compagnie du IIe bataillon du 1er régiment de Chasseurs ardennais, qui vient de détruire les ponts sur la Sûre4. Ce peu de défense force les avant-gardes allemandes à attendre des renforts, qui débordent alors les positions belges4. Leurs occupants, dont la mission était de réaliser les destructions pour gêner l'avancée allemande, se replient alors, laissant plusieurs prisonniers ainsi que quatre tués.

Un monument a été érigé pour commémorer cette action. Il représente l'emblème du régiment, un sanglier en position d'attaque, mais il n'est pas facile à découvrir car il se dresse le long d'un coude de l'ancienne route où l'on ne passe plus guère depuis la modernisation de la nationale 4.

 

Actions sur le document